Comment vivre en étant empathe ?

vivre en étant empathe
Partager sur facebook
partagez
Partager sur twitter
tweeter
Partager sur pinterest
épinglez

L’empathe ressent non seulement les émotions des autres, mais aussi la douleur physique des autres. Il a la capacité d’être en phase avec toute personne ou groupe de personnes avec lequel il s’entoure. Ce qui peut être un réel atout pour vivre en étant empathe au quotidien.

Cependant la personne empathe, au contact des gens, peut ressentir les émotions et la douleur des autres comme si c’était la sienne. Un empathe a tendance à absorber les émotions des autres comme une éponge émotionnelle.

Ce don d’empathie, bien qu’exceptionnel, peut vite devenir un handicap au quotidien. En effet, les empathes peuvent parfois avoir tendance à se sacrifier pour les autres au point de s’oublier elles-mêmes.

C’est pour cette raison que les personnes empathiques doivent apprendre à mieux se connaitre et éviter de faire de la souffrance des autres une priorité. Ce sont les deux étapes préalables essentielles pour mieux vivre leur empathie au quotidien.

L’empathie est l’état le plus élevé de connexion intuitive avec le reste de l’univers. Le don d’empathie une des plus grandes capacités humaines.

Vous devez certainement vous demander: Comment pouvons-nous pleurer devant la souffrance des autres ou du monde qui nous entoure ? C’est dans cet aspect que réside la vraie empathie.

Le don de la compassion brise toutes les barrières physiques et matérielles. La fusion se fait à un niveau autre que le niveau « physique », donc seulement par la présence et la pensée, nous pouvons nous connecter et être en phase avec les autres.

Par conséquent, nous pouvons fusionner avec n’importe quelle conscience. Lorsque l’on est empathe, il est parfois difficile de ressentir un tel lien de connexion avec ce qui nous entoure.

vivre en étant empathe
Comment vivre en étant empathe

Voici les trois étapes pour mieux vivre en étant empathe:

Mieux se connaitre

L’empathie n’est ni un défaut, ni une tare ou une maladie. Bien au contraire, la compassion pour les autres représente un état élevé de conscience spirituelle, de connexion avec les gens et avec leurs propres ressentis.

Par conséquent, il est nécessaire de bien prendre conscience de son don d’empathie. Il ne s’agit pas de se sentir «supérieur», mais simplement d’arrêter de vous sous-estimer et de voir le fait d’être empathe comme un fardeau.

En effet, La compassion devrait être l’état naturel de l’humanité. Car, c’est dans l’empathie et la compassion envers les autres que nait l’amour des autres et plus particulièrement l’amour de soi.

L’empathe doit apprendre à maitriser son empathie et ses vibrations pour éviter le syndrome de l’éponge émotionnelle. La personne empathe, en présence de quelqu’un, perçoit non seulement ses émotions et ses pensées, mais aussi l’énergie qu’elle dégage.

Nous émettrons tous une certaine fréquence de vibration énergétique. C’est pour cette raison que l’empathe doit apprendre à se préserver pour ne pas se laisser impacter par les énergies négatives de la personne qu’elle côtoie.

Par conséquent, la personne empathique devra faire attention à maintenir la vibration aussi élevée que possible (à travers son alimentation, ses pensées positives…). Cela vous permettra, en tant qu’empathe d’être plus impactant sur votre entourage et le monde qui vous entoure.

Préserver son bien être intérieur

Un empathe efficace fait référence à une personne empathique qui peut être en phase et à l’écoute des autres pour les comprendre et les aider tout en maintenant un niveau de vibration élevé.

L’empathe doit continuer à apprendre à être bienveillant envers avec lui-même, à s’aimer, s’amuser, maintenir une vie saine. Et ainsi, à faire attention d’avoir le plus souvent un taux de vibration énergétique élevé afin de se pas se laisser impacté par les émotions négatives des autres.

Une personne empathique ne doit pas avoir peur de faire des activités moins « sérieuses » et plus légères et même de paraître « égoïste » aux yeux des autres. Un empathe n’a pas réellement le choix que de savoir faire la part des choses entre le fait d’aider les autres et celui de penser aussi à soi.

En tant qu’empathe, nous prenons pour nous-mêmes les sentiments de ceux qui nous entourent, en particulier lorsque des amis ou des êtres chers nous parlent de leur inconfort. Mais il est important de prendre du recul: oui, cette personne ne va pas bien, mais elle n’est pas la seule.

Il n’y a aucune raison de prendre son mal être comme si c’était le votre. D’autant plus, que vous pouvez avoir vous aussi vos propres soucis et préoccupations à gérer.

L’exercice n’est pas facile, mais il faut comprendre que partager la douleur de l’autre ne l’aidera pas. Bien sûr, vous pouvez l’aider, mais sachez que certaines choses peut lui appartenir à lui et pas à vous. Sachez être à l’écoute des autres sans être dans l’affect pour vous préserver.

En effet, si cet équilibre entre sa vie sociale et personnelle est déséquilibré, l’empathe peut se sentir rapidement épuisé. D’où l’importance de trouver des activités qui nous rendent pleinement heureux et épanouis.

S’accepter

L’empathie, si elle n’est pas volontairement contrôlée au minimum, peut être très lourde à porter et à vivre au quotidien.

Une seule personne, et plus particulièrement un empathe, ne peut supporter tous les problèmes et tous les maux du monde. Chaque personne empathique qui réussit à ôter son masque pour être pleinement soi-même, doit découvrir sa mission de vie et sa manière d’influencer le monde à son échelle.

Personne n’a pour mission de sauver tout le monde, car c’est tout simplement impossible. Par conséquent, il convient que la personne empathique intègre vraiment cette réalité profondément dans son cœur, même si c’est triste.

En d’autres termes, en tant qu’empathe, il est primordial d’accepter que son don d’empathie est un cadeau du ciel. Cependant, une personne empathe doit savoir s’écouter pour ne pas privilégier la souffrance des autres au détriment de son bien être intérieur afin de se protéger.

L’empathe a parfois tendance à fusionner avec toute ce qui l’entoure. Il est donc très facile pour une personne empathe de s’oublier et se perdre dans la masse.

Par conséquent, pour bien vivre en étant empathe il est important d’apprendre à parfois se déconnecter volontairement de l’empathie.

Reconnaitre son super-pouvoir

Il est essentiel pour la personne empathique de restaurer son pouvoir intérieur, être respecté et retrouver sa joie. L’empathe doit apprendre à se reconnecter avec sa véritable identité et son essence afin de vivre pleinement son empathie au quotidien.

Même si nous sommes tous connectés et que nous sommes tous une seule personne, nous décidons toujours de nous incarner dans la perspective unique et la nature unique qui constitue notre âme. Par conséquent, nier cette identité qui nous est propre, c’est nier notre âme et notre particularité.

Une personne empathique doit trouver sa vraie nature, renouer avec son âme et apprendre à se respecter telle qu’elle est. Pour cette raison, en l’absence de danger et d’un besoin urgent d’aide, l’empathe doit apprendre à ne pas avoir de contact permanent avec les autres et à penser aussi à soi avant tout.

En étant dans l’empathie avec son interlocuteur, on se met à sa place afin de mieux le comprendre et appréhender ses problèmes. Cependant, sachez distinguer vos propres émotions des émotions de votre interlocuteur.

Respirez et revenez à vous-même. Lorsque vous n’avez plus de contact avec les autres, l’empathie disparaît progressivement. Passez du temps seul, détendez-vous et faites ce que vous aimez (par exemple, regarder un film ou une série).

Les gens empathiques doivent apprendre à rester connectés avec eux-mêmes et leurs croyances les plus profondes. Ils ont besoin de moments de solitude dans le calme et la sérénité réunions pour se ressourcer.

Autorisez-vous à vous créer une bulle de protection: retrouver la connexion à soi, écouter de la musique, se couper des bruits et sons extérieurs, fermer les rideaux pour éviter toute stimulation visuelle externe. Par conséquent, vous désactivez progressivement les émotions qui vous envahissent.

S’affirmer

L’empathe, parce qu’il a la capacité de tout ressentir de l’autre partie, y compris les émotions et les pensées, a tendance à donner la priorité au autres, au détriment de son épanouissement personnel.

Une personne empathe met souvent ses propres sentiments, besoins et désirs de côté, et dit souvent « oui » par désir de plaire aux autres, et dit très rarement voire jamais « non » en général. En général, un empathe peut ressentir immédiatement l’impact de son « non » sur l’autre personne.

Une personne empathique ne peut souvent pas dire « non » pour empêcher l’autre personne de ressentir le genre de chose qu’il ressentirait lui même dans la même circonstance.

Un empathe préférerait se sacrifier par empathie. Il est vrai que les gens empathiques sont toujours prêts à souffrir, plutôt que de causer de la douleur ou des inconvénients aux autres.

Oser dire non et poser des limites

Il est important, en tant qu’empathe, de savoir dire non et fixer des limites. Bien sûr, cela peut être un des plus grands défis pour une personne empathe. Cependant, apprendre à dire non et poser des limites est vital si l’on souhaite se protéger en tant qu’empathe.

N’oubliez pas que Le don de soi s’arrête là où notre propre destruction commence… Il n’y a aucune raison ou individu justifiant que l’on puisse mettre notre santé physique et mentale en danger.

Le but est de pouvoir vibrer suffisamment haut pour pouvoir influencer positivement d’autres personnes ou carrières sans vous abaisser à leur niveau. Pour cela, vous devrez déconnecter votre empathie de certaines causes, et ne pas avoir peur de dire non à certaines personnes ou choses.

C’est ce qu’on appelle établir des barrières et des limites pour préserver son bien être intérieur. Cependant, fixer des limites ne signifie pas pour autant de contrôler ce que le monde extérieur fait ou non.

Mais simplement, de déterminer ce que nous acceptons et ce que nous n’acceptons pas. Apprenez à ne plus avoir honte pour montrer notre véritable identité et exprimer notre intégrité et nos valeurs.

Complément bien vivre son empathie

Prenez le temps de noter tout ce que votre empathie apporte à votre vie et au monde. Faites une liste autant que possible pour réaliser pleinement les grands avantages pour vous-même et pour le monde d’être empathe.

Par exemple, selon notre compréhension, les gens empathiques n’ont presque pas de vraiment conflits dans leur vie. Les empathes sont proches s’entendent bien avec les animaux et la nature. Ils se sentent donc vivants, pleins de vie et avec tout le monde, et réalisent la beauté de la vie mieux que quiconque.

L’empathie est un merveilleux cadeau du ciel. Elle nous permet de communiquer, comprendre, comprendre et aider facilement les autres.

Il peut être difficile de vivre en étant empathe lorsque vous vous positionnez en tant que victime de vos propres émotions et des émotions des autres. L’empathe a tendance à oublier parfois qu’il a la chance de ressentir toutes les émotions des autres et les vibrations de l’univers.

Conseils pour bien vivre en étant empathe

Un empathe peut ressentir non seulement les émotions négatives, mais aussi les énergies positives qui font le bonheur, la beauté et la magie du monde qui l’entourage. Par conséquent, l’empathe a la capacité extraordinaire de renouer avec son pouvoir intérieur qui le représente et anime sa vie au quotidien.

Une personne empathique possède alors de meilleurs talents qu’elle peut mettre au service de l’humanité sans pour autant être impactée par les autres. Voici la synthèse des conseils pour bien vivre en étant empathe:

  • Apprendre à penser à soi: penser à soi ne signifie pas pour autant être égoïste. Il s’agit de savoir parfois accepter de ne pas porter une souffrance qui ne nous appartient pas pour se préserver.
  • Se reconnecter à soi: avoir des moments de solitude et de calme pour s’ancrer, se recentrer et se reconnecter à soi
  • Reconnaitre son don d’empathie: prendre conscience de son super-pouvoir d’empathie et de son impact positif sur les autres ainsi que le monde qui nous entoure
  • Savoir dire non: apprendre à dire non aux autres et aux choses lorsque cela va à l’encontre de vos valeurs et convictions les plus profondes
  • Poser des limites: fixer des barrières pour déterminer ce que nous acceptons ou n’acceptons pas

Et vous, lequel de ces conseils pour mieux vivre en étant empathe allez-vous suivre aujourd’hui ? Faites-le moi savoir dans les commentaires.

Prenez soin de vous,

Namaste,

Jerome

Recevez votre guide gratuit

routines matinales qui vont changer votre quotidien

En renseignant votre email, vous acceptez de recevoir des informations par voie électronique et vous prenez connaissance de la politique de confidentialité.

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment à l’aide du lien de désincription

Cet article vous a plu ? Partagez le autour de vous!

Partager sur facebook
Partager sur pinterest
Partager sur twitter

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mes routines matinales pour mieux vivre son hypersensibilité

En renseignant votre email, vous acceptez de recevoir des informations par voie électronique. Vous pouvez vous désabonner à tout moment en cliquant sur les liens de désinscription